Bonaparte à Valence


Aller au contenu

Servan de Gerbey

Histoire > Généraux Drômois

SERVAN de GERBEY Joseph
Né à Romans le 12 février 1741, d’une famille dans la magistrature. Engagé volontaire le 20 décembre 1760, dans le régiment de Guyenne officier du génie sous-gouverneur des pages (jeunes nobles) de Louis XVI colonel puis maréchal de camp. Ministre de la guerre (grâce au parti girondin), de mai à juin 1792, il provoque la formation d’un camp autour de Paris fait licencier la garde du roi et les régiments suisses, fait abolir les peines corporelles infligées aux soldats et fait supprimer le 8 couplet de la Marseillaise jugé trop religieux. Lorsqu’il donna sa démission, l’Assemblée nationale, par décret du 13 juin 1792, déclara qu’il avait bien mérité de la patrie.
Ministre une seconde fois après le 10 août 1792, il rendit son portefeuille le 14 octobre, et passa, comme général de division, au commandement en chef de l’armée des Pyrénées-Orientales.
Sous le Consulat, il fut président du conseil des revues et commandant de la Légion d’Honneur. Le général Servan fut admis à la retraite le 3 mai 1807. Il mourut à Paris, le 10 mai 1808, âgé de 67 ans. Il est auteur d’un
Projet de constitution pour l’armée française, et d’une Histoire des guerres des Gaulois en Italie, et de plusieurs articles militaires publiés dans l’Encyclopédie.


Page d'accueil | Actualité | Rencontres historiques | L'association | La bague | La Plaque | La Fresque | La statue | Communications | Histoire | Les greniers de l'histoire | Bonaparte et Valence | Vidéos | Publications | Partenaires | Contacts | Les liens | La Boutique | Plan du site


Revenir au contenu | Revenir au menu